Edito de Nicolas Cano

©_CMCAS_Valence_-_DSC_2659

     Malgré une baisse brutale du fond du 1% ces deux dernières années et les conséquences sans précédent qu’elle entraîne pour nos organismes, le Conseil d’Administration de la CCAS et ceux d’une soixantaine de CMCAS ont décidé de maintenir le Festival d’Energies 2016.

     La présence de 12 000 jeunes sur un évènement construit par et pour eux est une opportunité indéniable pour les Activités Sociales de demain. Elle constitue également une réponse cinglante à ceux qui mettent à mal l’avenir de nos Industries Electrique et Gazière (et de fait, celle de nos Activités Sociales)

     Le Festival s’inscrit en effet pleinement dans les luttes engagées par les électriciens et gaziers, avec leurs fédérations syndicales, contre la destruction des entreprises historiques du secteur de l’énergie, à la veille du 70ème anniversaire de la nationalisation et de la création du statut.

      C’est également un moment important où de nombreux jeunes embauchés, qu’ils soient distributeurs, commercialisateurs ou producteurs, peuvent échanger entre eux et avec des syndicalistes et militants des Activités Sociales.

     La thématique du Festival « Vivre ensemble… hier, aujourd’hui, demain », doit prendre toute sa force après une année 2015 où la liberté d’expression et la jeunesse ont été frappées de plein fouet, à Paris, en janvier et novembre, par l’obscurantisme, et où des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants ont péris et périssent encore chaque jour en méditerranée en tentant de fuir ce même fanatisme.

     Plus que jamais, faisons de notre Festival un moment de fête et de lutte pour imaginer et construire un service public de l’énergie et l’avenir de nos Activités Sociales, dans le respect de nos valeurs fondatrices : Solidarité, Justice et Dignité.

Nicolas Cano, Animateur du groupe de pilotage du Festival d’Énergies 

                                                                                                        signature cano

 

Se connecter

Oubli de mot de passe ?