HK et les Saltimbanks

hk_rallumeurs1502
HK_135234_creditphoto_benoit_poix_web
HK_132701_creditphoto_benoit_poix_WEB
logo

     Né en 1976, dans un quartier populaire de Roubaix, Hadadi Kaddour dit HK, est fils de marchands de fruits et légumes. Il a, très jeune, fréquenté les marchés pour aider « le paternel » : tablier bleu, casquette et numéro de claquettes pour amuser la clientèle. La première scène d’HK fut la scène populaire.

     À l’âge de 15 ans, il est frappé de plein fouet par la révolution hip hop. Il monte son premier groupe « Juste Cause », avec lequel il fera véritablement ses premières armes. C’est en 2005 que la consécration arrive. Il forme avec son acolyte Saïd un groupe au format « révolutionnaire » : M.A.P, le Ministère des Affaires Populaires, du Hip-hop avec un accordéon, un violon et une farouche volonté de porter l’identité d’une région ouvrière et métissée, modeste mais chaleureuse. Ils seront « Révélation du printemps de Bourges » en 2006, leur premier album sortira dans la foulée. Le groupe enchaine alors les tournées partout en France et en Europe, et se produit dans les plus grands festivals.

      Un deuxième album sort en en 2008 « Les bronzés font du ch’ti ». C’est en 2009 que HK, qui a des envies de colorer sa musique de reggae et de musiques du monde, se lance en solo. Il forme le groupe « HK et les Saltimbanks » avec des musiciens virtuoses et taillés pour la scène : Jofrey Arnone (accordéon), Meddhy Ziouche (mandole), Jimmy Lo (guitare), Seb-Big Cat (batterie), Eric Janson (basse) et Saïd Zarouri (comédien). Deux albums naîtront (« Citoyen du Monde » et « Les Temps Modernes »). En 2012, HK sort son premier roman, aux accents autobiographiques, « J’écris donc j’existe ». Il en publiera un second, « Neapolis ». S’ensuit l’album « les Déserteurs » en 2014, hommage à la chanson française et à la musique Chaâbi.

     En 2015, sort le 3ème opus de HK et les Saltimbanks, « Rallumeurs d’étoiles ». Cet album se conçoit à la fois comme un hommage et une utopie. Une ode à tous les « rallumeurs d’étoiles » anonymes qui, chaque jour, à leur petite échelle, par un geste, un engagement, une parole, une création, entretiennent une lueur. Des chansons pour aujourd’hui et pour demain, comme « Rallumeurs d’ étoiles » dont le refrain est chanté par les enfants du groupe, « Dounia », en duo avec le chanteur malien Aboubacar Kouyaté ou encore « Para cuando la vida ? » un véritable tube dans lequel HK se joint au chanteur chilien Leon Pena Casanova. Des chansons d’amour aussi comme « Si un jour je tombe » et « Je te dis non ». Amour, musique, voyage…

     Alors, adieu HK le chanteur engagé ? Certainement pas, mais peut-être que cet engagement se fait aujourd’hui plus subtil, plus mûr. Un engagement résolument artistique et créatif : « sans haine, sans armes et sans violence ». Tout ça, HK l’explique dans la chanson « A nous d’jouer », revenant sur son parcours : 20 ans d’écriture et de musique, du bas des tours HLM de son quartier jusqu’aux plus grands festivals ; 20 ans de combats contre toutes formes de préjugés, d’étiquettes et d’à priori. 20 années qui, espère-t-il, en appelleront 20 autres.

©2017 CCAS I Mentions Légales I Vie privée

Se connecter

Oubli de mot de passe ?